Voyager en Ouzbékistan : Les éléments à prendre en compte

L’Ouzbékistan est un pays enclavé disposant de nombreux centres d’intérêt. Elle formait jadis un passage obligatoire pour les commerçants de la route de la soie. Cette situation a créé ensuite un surprenant contraste culturel et architectural. En outre, l’Ouzbékistan renferme également de splendides paysages avec ses cheminées des fées ou encore sa Mer Aral. Afin d’optimiser votre séjour dans cette contrée, il faut bien se préparer. C’est-à-dire qu’il est important de bien choisir le moment de son départ, les lieux à visiter et l’endroit où s’héberger.

À quel moment partir là-bas ?

En Ouzbékistan, le climat se caractérise par une forte amplitude de la température. Il est de type continental, mais varie énormément d’une région à l’autre et même, très souvent, il va jusqu’à l’extrême. En hiver, les conditionnements peuvent descendre sous la barre des 0 °C, voire les -30 °C dans les régions montagneuses. Ainsi, l’été présente la période idéale pour se rendre en Ouzbékistan. Celle-ci se déroule entre le mois de juin à août. Cette saison est parfaite pour faire de la randonnée en montagne. Pour un compromis, il est aussi possible d’aller dans ce pays durant le printemps et l’automne. Ces périodes tombent respectivement de mars à mai et de septembre à novembre. On rencontre un peu partout en Ouzbékistan, durant ces temps, un climat doux permettant de pratiquer un circuit itinérant.

Visiter la ville de Samarkand

Samarkand est la capitale de la région du même nom. Dans son centre-ville se localise le Régistan qui renferme les Médersas. Ces dernières sont des anciennes écoles religieuses, présentant des architectures d’une incroyable beauté. À Samarkand, il existe aussi de nombreux mausolées à visiter. Il y a notamment le Gour Émir qui compte parmi les plus magnifiques édifices d’Ouzbékistan. Ce monument est un héritage de la culture perse, absolument à ne pas manquer. Il y a également un autre tombeau à voir à Samarkand. Il s’agit de Chah-e-Zindeh qui se situe au nord-est de la ville. C’est une nécropole composée de plusieurs mausolées du XIe siècle, dont celles de Touman Aka et de Koutloug Aka. Pour terminer la visite de Samarkand, un détour dans la mosquée Bibi-Khanym constitue une bonne idée. Cette construction impressionne par ses ornements et sa dimension avec 167 m de long pour 109 m de large.

Comment s’héberger ?

Voyager en Ouzbékistan implique aussi de bien s’héberger. D’ailleurs, il existe dans ce pays toute gamme de logements répondant aux différents styles de voyage. Il y a notamment les hôtels privés et de luxe. Les premiers sont regroupés dans le quartier de Yakkasaray et de nombreuses villes telles que Samarkand, Boukhara et Khiva. Ces types d’hôtels proposent un haut niveau de confort et une décoration traditionnelle de charme. Pour les seconds, en revanche, la plupart sont de vieux bâtiments transformer en palaces cinq étoiles. Ces hôtels de luxe ont une architecture soviétique et prévoient des centaines de chambres. Durant les périodes moins fréquentées, on peut obtenir une suite somptueuse pour le même prix que dans un palace classique. À part les hôtels, il est possible de se loger autrement. Il y a notamment le camping, le B & B ou encore les auberges soviétiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *