tourisme spatial

La Russie à la conquête du tourisme spatial

Avec le positionnement des entreprises comme : Virgin Galactic, Blue Origin, SpaceX ou encore l’agence russe CosmoCourse, le tourisme spatial va connaître un nouvel essor en 2020.

La Russie, un pays habitué de la conquête spatiale

Historiquement, la Russie et les États-Unis représentent deux nations majeures dans la conquête de l’espace. En effet, les Russes sont les premiers à envoyer un être vivant dans l’espace en 1957 avec le lancement de la chienne Laïka dans l’espace. Ils sont aussi les premiers à envoyer un homme dans l’espace. Ceci s’est fait en 1961 avec l’envoi de Youri Gargarine.

Dans le souci de rattraper leur retard, les États-Unis envoyèrent à leur tour le premier homme sur la Lune. Face à cette concurrence notoire, les Russes n’ont pas abandonné leur projet de conquête de l’espace. La Russie est également l’un des grands pays dans ce domaine bien qu’il ait suscité l’intérêt d’autres pays tels que la France, le Royaume-Uni, l’Inde, la Chine et le Japon qui ont rejoint la danse.

CosmoCourse, le leader russe du tourisme spatial

Le tourisme spatial en Russie est dirigé de manière experte par la société CosmoCourse. C’est une structure qui appartient au groupe UMMC dont le principal actionnaire est le milliardaire Iskander Makhmudov. Ce groupe est une collection de 40 entreprises, dont CosmoCourse. On retrouve également la compagnie ferroviaire Transmahholding dirigée par Andrey Bokarev.

CosmoCourse vise à réaliser les premiers voyages de tourisme spatial d’ici à 2025. Par conséquent, chaque navette doit avoir un maximum de six passagers à bord. Chaque navette devra atteindre une altitude d’environ 200 km. Le trajet durera 15 minutes dont cinq minutes en apesanteur. Les prix des billets varient de 200 000 $ à 250 000 $ par personne.

Quels sont les autres conquérants de l’espace en Russie (Bokarev) ?

Leader du tourisme spatial russe, CosmoCourse est très compétitif face à ses concurrents. Cependant, d’autres entreprises russes sont de plus en plus intéressées par le tourisme spatial. C’est le cas par exemple de la structure qui produit de petits satellites Sputnix. Le S7 Space spécialisé dans le lancement de fusées et satellites pourrait également développer un intérêt pour la cause. Pareil pour Lin Industrial et StartRocke.

En attendant toutes ces entreprises, CosmoCourse est la seule entreprise russe à pouvoir se comparer aux agences internationales telles que : Virgin Galactic, Blue Origin et SpaceX.

Bon à savoir : un aperçu d’une source de financement d’entreprise

Le capital social

Toute entreprise qui fait un investissement a un capital social comme principale source de financement. Ceci est composé des contributions des associés. En effet, chaque associé amène une somme dont l’apport est nécessaire à la constitution et au bien de l’entreprise. L’objectif du capital est de donner à l’entreprise la force de survivre pendant une durée illimitée sans que les associés puissent retirer leurs divers apports. Cependant, ces derniers ont la possibilité de retirer leurs fonds à certains moments précis. C’est le cas par exemple au cours d’un excédant pendant la liquidation de l’entreprise. Après la cession d’actions ou de parts sociales, ils ont aussi la possibilité de récupérer leurs investissements.

De même, s’il y a des titres dans leur portefeuille en échange de leur apport, ils peuvent les vendre et percevoir en espèces. La réduction de capital est en outre la possibilité dont ils disposent pour récupérer éventuellement les actifs initialement investis.

Il peut arriver que les fonds propres de l’entreprise soient fournis sans être intégralement payés. Ainsi, la possibilité est offerte aux associés de verser à la société un montant égal à leur apport. Les conditions et délais de libération des fonds sont encadrés et réglementés par la loi.

Pour plus d’informations, cliquez ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.