baby-sitter

Comment être un bon baby-sitter ?

Si la part de jeunes hommes à faire du baby-sitting est très faible, cela ne veut pas dire pour autant que les familles leurs préfèrent leurs homologues féminines. Au contraire, en fonction des enfants, le contact avec des garçons peut s’avérer plus simple, surtout si le lien avec la mère est fort. Vous voulez garder des enfants et vous vous demandez comment être un bon baby-sitter ? Aimer le contact avec les enfants ne suffit pas : il faut aussi faire preuve de patience, de professionnalisme et de bonne volonté.

Patience et écoute, deux clés fondamentales du baby-sitting

Que ce soit avec la famille, les bébés ou les enfants les plus grands, il est une qualité indispensable en communication : l’écoute.

Les parents, d’abord, vont vous confier leur progéniture, véritable trésor à leurs yeux. Même si vous avez de l’expérience avec les enfants, prêtez une grande attention à tout ce qu’ils veulent vous transmettre :

  • les heures pour donner le biberon et les quantités prescrites;
  • le rituel indispensable au coucher;
  • le numéro à joindre en cas de problème non vital (sinon, c’est le SAMU);
  • les spécificités de l’enfant de type allergies, phobies, sensibilités;
  • l’endroit où sont rangés doudous et tétines;
  • les choses que l’enfant apprécie particulièrement;
  • mais aussi leurs propres angoisses et craintes.

Vous n’avez pas à avoir réponse à tout. Une simple écoute attentive et bienveillante suffit souvent à rassurer les parents.

Du côté des enfants, la patience est de mise. Cela peut semble évident mais dans les faits, il est facile de vouloir couper la parole à une petite fille de 3 ans qui essaie laborieusement de s’exprimer, ou d’imposer un coucher à un bébé qui manifeste le besoin de se calmer d’abord.

Si vous perdez le contrôle de vos nerfs, expliquez rapidement à l’enfant que vous devez vous isoler cinq minutes pour respirer. Revenez ensuite dans une posture d’écoute active, la seule qui puisse vous aider à comprendre les vrais besoins du tout-petit.

Savoir rester professionnel auprès des familles

Choisir le travail de nounou comme job étudiant ne signifie pas que vous devriez considérer ce poste comme un simple gagne-pain. Un bon baby-sitter sait adopter et conserver une posture professionnelle à tout moment.

Dans les faits, qu’est-ce que cela signifie ?

  • Être ponctuel et respecter les horaires ou prévenir en cas d’empêchement.
  • Utiliser un langage adapté tant avec les adultes qu’avec les enfants.
  • Respecter l’intimité de la famille et ne pas divulguer d’informations à leur sujet.
  • Remettre en ordre la maison avant le retour des parents.

Évidemment, avec l’habitude, les liens qui se créent entre le baby-sitter et les enfants devient plus familier. Ne vous empêchez pas de les prendre dans vos bras, d’échanger quelques banalités avec les parents avant de partir ou de vous allonger sur le canapé si la fatigue survient. L’idée est de conserver un respect et une confiance mutuels.

Un bon baby-sitter doit-il forcément être créatif ?

Il est souvent indiqué aux apprentis baby-sitters que la créativité est une qualité incontournable de ce job. Mais si vous n’avez aucun talent musical, que vous dessinez aussi mal avec votre main droite que votre main gauche et que vous seriez bien en mal d’imaginer une histoire, ne vous focalisez pas sur cet aspect de votre personnalité.

En fait, les enfants témoignent eux-mêmes bien souvent d’une imagination débordante. N’hésitez pas à les solliciter à l’aide de questions : qu’est-ce que tu voudrais faire, quel est ton jeu favori, comment est-ce que tu t’occupes quand tu es seul ?

Internet est une source d’idées insatiable pour ceux qui manquent de créativité. Entre les blogs d’activités manuelles, les applications d’histoires racontées et les tutoriels vidéos pour bricoler, vous trouverez de quoi satisfaire tous les âges.

Découvrez également notre article sur comment choisir un écran solaire pour votre enfant ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.